fotolia_46179751_subscription_monthly_xxlef55

Les actualités

Toutes les innovations, et les flashes

que vous avez besoin de connaître

sont ci-dessous ! Bonne navigation !

Formation à la prise en charge des consommations tabagiques et prescription des substituts nicotiniques

Dans le cadre du mois sans tabac, bénéficiez de formations gratuites dans les Bouches-du-Rhône proposées par le DICAdd13 !

Lire la suite

Formation à la prise en charge des consommations tabagiques et prescription des substituts nicotinique

Au programme :

  • Les notions de base sur l’addiction : repérer la dépendance et l’addiction
  • Baisse et arrêt de la consommation de tabac, comment prescrire ? les outils de prise en charge et d’accompagnement
  • Polyconsommation : vers qui orienter ? présentation du dispositif territorial de prise en charges des addictions.

Animée par le Dr Thierry VENTRE – Médecin addictologue. Un dossier documentaire sera remis à chaque participant.

 

Les soirées auront lieu :

  • La Ciotat : le mardi 19 septembre 2017 de 19h30 à 22h00 au centre social de l’Abeille, Avenue de l’Abeille – 13600 La Ciotat
  • Aix-en-Provence : le mardi 26 septembre 2017 de 19h30 à 22h00 au Théâtre de l’Espace Jeunesse – 37, Bld Aristide Briand – 13100 Aix-en-Provence
  • Arles : le mardi 3 octobre 2017 de 19h30 à 22h00 à la Maison de la vie associative – 2, bld des lices – 13200 Arles
  • Marseille : le mardi 10 octobre 2017 de 19h30 à 22h00 à la Résidence du Palais – 7, rue Roux de Brignoles – 13006 Marseille

Renseignements et Inscription par téléphone auprès du DICAdd13 au 04 91 10 46 07 ou par mail à dicadd13@ch-allauch.fr

HANDISANTE 13 : faciliter l’accès aux soins des personnes en situation de handicap

Découvrez HANDISANTE 13, dispositif porté par l’association La Chrysalide qui a pour mission de faciliter l’accès aux soins des personnes en situation de handicap, à l’hôpital et en ville.

Lire la suite

Le centre d’appui à la coordination des parcours de santé des personnes handicapées Handi Santé 13 a été créé afin de répondre aux interrogations des équipes soignantes, des personnes handicapées et de leurs aidants familiaux, et des professionnels.

Ses missions sont :

  • Accompagner les personnes handicapées
  • Coordonner les soins pour éviter les ruptures
  • Identifier les ressources accessibles
  • Informer sur les différents types de handicap

 

Les publics rencontrés sont concernés par tous types de handicap : moteur, sensoriel, cognitif, psychique, déficience intellectuelle et polyhandicap.

L’association HANDISANTE 13 est une ressource utile aux infirmières libérales qui la connaissent. L’infirmier référent, présent sur place, assure  le lien avec les praticiens hospitaliers et l’IDEL. Il  intervient sur les problématiques d’accès aux soins au sein de l’hôpital  et dans le cadre de la médecine  de ville.

 

Plus d’informations :

> Plaquette d’information

> Site internet d’HANDISANTE 13

Les rencontres en région

Après avoir sillonné le Var, l’URPS Infirmière vient à la rencontre des infirmières des autres départements.

Ces moments ont pour but de venir présenter les nouveaux projets et expérimentations en cours dans la région, notamment les PTA, et d’insister sur l’intérêt pour l’IDEL de s’inscrire dans ces dispositifs.

Un des objectifs est de recueillir les besoins des IDEL pour développer des projets en concordance avec leurs attentes et en prenant en compte la réalité du territoire.

Lire la suite

Venez nous rencontrer de septembre à décembre 2017 :

  • Nice, le mardi 19 septembre – LES INSCRIPTIONS SONT CLOSES (Crédit Mutuel Professions de Santé, 19 rue Pastorelli, 06000 Nice)
  • Aix-en-Provence, le mardi 03 octobre (Crédit Mutuel Aix Rotonde, 6 place Jeanne d’Arc, 13100 Aix-en-Provence)
  • Avignon, le mardi 07 novembre (Crédit Mutuel Le Pontet, ZA Realpanier, 58 rue Jean et René Reinaudo, 84130 Le Pontet)
  • Cannes, le mardi 07 novembre (Espace Miramar, 35 rue Pasteur, 06400 Cannes)
  • Gap, le mardi 14 novembre (Crédit Mutuel Gap, 4 rue Fauré du Serre, 05000 Gap)
  • Digne-les-bains, le mardi 12 décembre (Crédit Mutuel Digne, 24 place du Général de Gaulle 04000 Digne-les-bains)

Nous vous attendons à partir de 13h avec un café. Venez nombreuses !

 

INSCRIVEZ-VOUS CI-DESSOUS

Questionnaire sur les pratiques des infirmières libérales

Suite au questionnaire d’une étudiante du CNAM sur la prise en charge des personnes âgées dépendantes, nous avons réalisé le questionnaire ci-dessous afin d’approfondir le sujet.

Les questions portent plus précisément sur l’organisation du travail des infirmières libérales et la prise en charge des personnes âgées dépendantes.

 

Nous vous remercions de votre précieuse collaboration.

Lire la suite

VOUS POUVEZ RÉPONDRE AU QUESTIONNAIRE CI-DESSOUS

 

Si le formulaire ne fonctionne pas, cliquez sur ce lien

Le chikungunya, dans le Var !

Un communiqué de l’ARS PACA précise qu’il y a eu 2 cas de maladies déclarées (Chikungunya) dans le Var.
Le département est placé en niveau 3 du plan national de lutte contre le moustique tigre.

Lire la suite

Comment se protéger ?

  • Eliminer les lieux de repos des moustiques (Elagage, ramassage des fruits abîmés au sol, taillage des herbes hautes, etc.)
  • Eviter et vider les eaux stagnantes (soucoupes, gouttières, etc.)
  • Protéger votre habitation (vide sanitaire, fosse septique, climatiseur, etc.)

Comment éviter les piqûres ?

  • Porter des vêtements couvrants et amples. Imprégner-les d’insecticide pour tissus.
  • Appliquer les produits répulsifs conseillés par votre pharmacien.
  • Dormir sous des moustiquaires imprégnées d’insecticide pour tissus. Il existe des moustiquaires à berceau pour les nouveau-nés.
  • Utiliser les diffuseurs électriques à l’intérieur des habitations.
  • Utiliser les serpentins insecticides uniquement en extérieur.
  • Si vous le pouvez, brancher votre climatisation ou votre ventilation.
  • Utilisation des répulsifs cutanés et des insecticides pour tissus

 

La maladie : Chikungunya

  • Incubation de 2 à 7 jours (maximum 15 jours).
  • Asymptomatique dans 5 à 25 % des cas.
  • Fièvre > 38,5 °C d’apparition brutale ET douleurs articulaires invalidantes (en l’absence de tout autre point d’appel infectieux), gonflement articulaire (« maladie de l’homme courbé »), manifestations cutanées (rash).

Le chikungunya peut évoluer vers des formes chroniques. Selon les études, des douleurs articulaires persistent plusieurs mois chez 13 à 70 % des patients.

 

La maladie : Dengue

  • Incubation de 4 à 7 jours en moyenne (maximum 12 jours).
  • Asymptomatique dans 50 à 80 % des cas.
  • Fièvre > 38,5 °C d’apparition brutale ET au moins un signe algique : asthénie, céphalées, arthralgies, myalgies, lombalgies, douleurs rétro-orbitaires, douleurs musculo-articulaires (en l’absence d’autre point d’appel infectieux).

La dengue peut se compliquer de forme hémorragique, de choc hypovolémique ou de défaillance viscérale. Cette phase critique survient classiquement au moment de la défervescence thermique, entre le 3e jour et le 7e jour, et comprend les signes suivants : douleurs abdominales, vomissements persistants, saignements muqueux, léthargie ou agitation, hépatomégalie.

 

Traitement

Il n’existe pas de traitement antiviral de la dengue et du chikungunya.
Le traitement est avant tout symptomatique, notamment antalgique ou antipyrétique.
En cas de dengue, l’aspirine et les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont contre-indiqués du fait du risque hémorragique.
Ce sont des maladies à déclaration obligatoire.

 

Plus d’informations

> Fiche pratique prévention de la dengue et du chikunguya (INPES)

> Dépliant d’information à destination des patients (ARS PACA)

 

Canicule et forte chaleur : prévenir les risques

En cas de forte chaleur, la santé de chacun peut être en danger. Vous pouvez repérer et informer les personnes à risque, et alertez en cas de signe de déshydratation et coup de chaleur.

Lire la suite

Que faire pendant les vagues de chaleur et alertes canicule ?

  • Devant un patient présentant une déshydratation grave ou un coup de chaleur, allonger, dévêtir, rafraichir, hydrater, éventer et appeler le 15.

 

Surveiller

Dans le cadre du Plan canicule, l’ANSM a publié des recommandations pour la surveillance des patients et la prise de certains médicaments susceptibles d’altérer l’adaptation des organismes à la chaleur.

En aucun cas il n’est justifié d’envisager d’emblée et systématiquement une diminution ou un arrêt des médicaments pouvant interagir avec l’adaptation de l’organisme à la chaleur, simplement prévenir et surveiller pour éviter l’apparition d’une déshydratation, d’un coup de chaleur ou l’aggravation d’une pathologie.

 

Quelques rappels simples :

Un coup de chaleur est caractérisé par l’apparition, pouvant être brutale, d’une forte fièvre, des pertes de conscience, des nausées, des vomissements, des maux de têtes, avec une peau rouge et sèche qui ne transpire pas.

 

Les médicaments qui présentent un risque sont :

  • Les diurétiques
  • Les médicaments pour traiter l’hypertension, l’angine de poitrine et les troubles du rythme
  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et le paracétamol
  • Les neuroleptiques, les antidépresseurs, les antiparkinsoniens.

Les risques sont directement liés à leurs effets indésirables.

Le paracétamol ne présente pas d’efficacité dans le traitement d’un coup de chaleur.

La plupart des médicaments se conservent sans aucune altération de leur efficacité à des températures inférieures à 30 °C, et supportent sans difficulté quelques jours à des températures supérieures.

> Tout savoir sur la conservation et le bon usage des médicaments en cas de forte chaleur (ANSM)

 

S’informer

Consulter la carte de vigilance de Météo France pour être au courant des alertes métérologiques sur votre territoire.

Pour tout renseignement et conseils, contacter la plateforme téléphonique d’information « Canicule » (appel gratuit, tous les jours de 9h à 19h) :

plateforme canicule

Source : ANSM et Santé Publique France

Conditions de circulation à Marseille pour le Tour de France

L’URPS Infirmière PACA a été informée le 13 juillet, après avoir visualisé le contenu des précautions prises dans le cadre du tour de France à Marseille, et s’être rapprochée de la mairie et de l’ARS, des conditions de circulation et de stationnement prévues pour le 22 juillet.

 

Lire la suite

L’URPS infirmière PACA a par ailleurs, appris que l’URPS médecins, l’HAD et les services à la personne ont été informés de cet état de fait début juin.

L’ARS et la préfecture n’ont pas prévu de conditions particulières pour les acteurs du domicile, et donc les infirmières.

L’URPS Infirmière PACA vous demande de prendre contact avec elle, pour les cas de situations particulières. Compte-tenu du peu de temps depuis notre information, nous conseillons aux IDEL de prendre toutes mesures qu’elles jugeront nécessaires pour éviter la rupture de la continuité des soins, y compris le recours à des hospitalisations.

Les IDEL sont tenues par la loi d’assurer la continuité des soins 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, la rupture de la continuité des soins est passible de recours devant les tribunaux et sanctionnable (Art 4312-12 Code de Santé Publique) :

« si l’infirmier se trouve dans l’obligation d’interrompre (les soins), il doit, sous réserve de ne pas nuire au patient, lui expliquer les raisons, l’orienter vers un confrère ou une structure adaptée… »

L’URPS Infirmière PACA est consternée de voir que notre profession ne semble pas faire partie des acteurs reconnus du soin à domicile.

> CONTACTER VOTRE URPS

> TOUTES LES INFORMATIONS DE CIRCULATION ET STATIONNEMENT

 

Nous appelons les infirmières libérales à anticiper et à s’organiser pour éviter toute rupture dans la continuité des soins.

Le secteur du 7e arrondissement sera entièrement bouclé le 22 juillet 2017 de 00h à minuit, soit pendant 24 heures. Aucun véhicule entrera ou sortira de ce secteur.

> Voir la liste des rues bloquées à la circulation

2017 07 22 Plan Tdf Préfecture 2En orange sur la carte, les rues dont la circulation et le stationnement seront interdit.

 

Quelques conseils si vous devez intervenir dans le secteur concerné :

  • Prévoir l’hébergement dans la zone concernée
  • Prioriser les soins vitaux
  • Effectuer votre tournée à pied
  • En cas d’urgence, contacter les services de secours (SAMU ou Pompiers) : 112 – 15 – 18

Si vous habitez dans ce secteur et que votre patientèle est dans un autre quartier : Positionner vos véhicules en dehors du périmètre fermé.

 

En cas de force majeure, signalez-nous toute situation individuelle afin de prévoir, autant que possible, des mesures particulières.

> Signaler un incident

Mise en place de la CTA dans le Var Est

Dans le cadre de l’expérimentation PAERPA (Parcours des Ainés) sur le Var Est, une plateforme de Coordination Territoriale d’Appui est mise en place.

Lire la suite

Vous exercez dans le Var Est et rencontrez un problème dans la prise en charge de votre patient âgé ?

Ce problème ne relève pas de nos compétences d’IDE ? Par exemple, nécessité d’une auxiliaire de vie, de portage de repas, d’effectuer un dossier APA, etc.

La Coordination Territoriale d’Appui (CTA) est là pour vous aider !

Pour la contacter : 04 94 47 02 02 (du lundi au vendredi de 9h à 18h).
Ou cta@paerpa83.fr ou cta@paerpa.mssante.fr

 

Votre URPS infirmière s’engage auprès de l’ARS PACA dans la mise en œuvre du projet PAERPA. N’hésitez pas à nous contacter pour nous faire part de vos attentes, difficultés, remarques sur l’utilisation de cette plateforme.

> Contacter votre URPS

« Ensemble, nous pouvons encourager toutes les infirmières et tous les infirmiers à faire entendre leur voix »

La cérémonie de clôture du congrès 2017 du Conseil International des Infirmières (CII) a été marqué par le discours d’acception de la nouvelle présidente. Mme Annette Kennedy a fait connaître quel serait son mot d’ordre pendant toute la durée de son mandat : Ensemble.

Lire la suite
« Ensemble, nous pouvons encourager toutes les infirmières et tous les infirmiers à faire entendre leur voix pour défendre l’excellent travail qu’ils accomplissent contre vents et marées et malgré des ressources limitées.
Ensemble, nous pouvons prodiguer des soins de santé à chaque femme, à chaque homme et à chaque enfant en convaincant nos responsables politiques d’appliquer les recommandations de la Commission de haut niveau des Nations Unies sur l’emploi en santé et la croissance économique.
Ensemble, nous pouvons faire en sorte que les infirmières soient entendues dans toutes les instances où se prennent les décisions relatives aux soins de santé.
Ensemble, nous pouvons encourager l’investissement dans les soins primaires, la promotion de la santé et la prévention des maladies, et ensemble nous pouvons prodiguer ces soins.
Ensemble, nous pouvons convaincre le grand public et les responsables politiques que l’investissement dans la santé est un investissement pour nos populations et nos économies.
Ensemble, nous pouvons obtenir de meilleures conditions de travail pour toutes les infirmières.
Ensemble, enfin, nous réaliserons notre potentiel collectif de créer un monde en meilleure santé, au profit de tous. »
Annette Kennedy, le 02 juin 2017 à Barcelone

Fiche incident

L’URPS infirmière PACA a conçu une « fiche incident ». Vous pouvez à tout moment signaler les incidents que vous rencontrez lors de votre exercice professionnel.

 

Lire la suite

Ces fiches permettront à l’URPS de mettre en avant les difficultés de notre exercice auprès des tutelles et vous serviront, le cas échéant, de preuve en cas de litige.

 

Remplir la fiche incident

 

Vous pouvez signaler les incidents :

  • de circulation
  • de relation avec le patient ou sa famille
  • de coordination Ville/hôpital
  • d’agression hors domicile
  • et de relation avec des structures organisées type HAD, SSIAD, prestataires

Rencontres régionales : la coordination pour la survie de l’IDEL

L’URPS infirmière PACA vous invite à des rencontres régionales en PACA pour échanger avec vous sur la coordination, thème incontournable pour la survie de l’IDEL.

Lire la suite

Pour tout savoir sur les expérimentations en cours dans le Var Est, l’URPS infirmière PACA vous donne rendez-vous :

  • le 9 mai 2017 à 14h00 au CH de FREJUS
  • le 23 mai 2017 à 14h00 à la salle des Blaquières à GRIMAUD

Lors de ces rencontres, l’URPS infirmière PACA vous informera notamment sur :

  • le PAERPA
  • la PTA (Plateforme Territoriale d’Appui)
  • l’ESP (Equipe de Santé de Proximité)
  • la CPTS (Communauté professionnelle Territoriale de Santé)
  • la CTA (Communauté Territoriale d’Appui)
  • et l’e-santé

L’entrée est libre, vous êtes tous et toutes les bienvenu(e)s !

Traducmed

Vous êtes-vous déjà heurté à des difficultés pour communiquer avec un patient étranger ?

 

Lire la suite

Traducmed est un outil d’aide proposé aux professionnels de santé pour prendre en charge des patients parlant une langue étrangère. Grâce aux phrases type proposées et aux traductions sonores, ce site vous permettra de vous faire comprendre et d’évaluer la situation globale du patient en l’absence d’un traducteur. Vous aurez également la possibilité d’expliquer au patient le déroulement de sa prise en charge.

Disponible en version web et application mobile, cet outil ne remplace pas un traducteur, mais permet d’accélérer et d’améliorer la prise en charge du patient.

Ce site est recommandé par l’ARS.

http://www.traducmed.fr/

Qualité et sécurité des soins au domicile

Découvrez un outil dédié à la prévention du risque infectieux spécifique au secteur libéral.
Lire la suite

Dans le cadre du nouveau programme national d’actions de prévention des infections associées aux soins (Propias), paru en juin 2015, qui intègre les soins de ville, l’Arlin PACA vous propose un outil dédié à la prévention du risque infectieux spécifique au secteur libéral.

Il s’agit de fiches synthétiques autour de 3 thématiques :

Télécharger le flyer de présentation des fiches synthétiques

 

POUR EN SAVOIR PLUS

http://fr.ap-hm.fr/site/arlin-paca/idel

 

Accompagnement psychologique des patients touchés par le cancer et leurs proches

Le Réseau de Santé Polyvalent ILHUP lance un nouveau dispositif financé par l’ARS PACA, pour les patients atteints d’un cancer et leurs proches en souffrance psychique.

Lire la suite

Ce dispositif propose la mise en lien avec un psychologue libéral conventionné ILHUP pour un accompagnement psychologique de 4 consultations, par téléphone ou en face à face.

Le soutien psychologique est dispensé par des psychologues spécialisés dans la problématique de la maladie (formation et/ou expérience) et dans le respect de la déontologie.

Cette action a pour objectifs de :

  • Favoriser l’accès aux consultations psychologiques des patients de la région PACA atteints d’un cancer et de leur entourage
  • Permettre une continuité du soin psychique entre la ville et l’hôpital, durant toutes les étapes du parcours de soin du patient
  • Repérer les besoins psychosociaux nécessitant l’intervention d’autres professionnels du champ de la santé

Pour qui ?

  • Les patients de la région PACA atteints d’un cancer, à tout moment de leur parcours, hors période d’hospitalisation
  • Les proches au 1er degré (famille : parents, enfants, frères/sœurs, conjoint), résidant en région PACA

Comment faire la demande ?

En tant que professionnel, il vous suffit d’informer les personnes, patients ou proches de patients, de la possibilité de bénéficier :

– d’un accompagnement psychologique de proximité

– d’une aide financière pour les 4 consultations en fonction de son niveau de vie

Les personnes intéressées, patients ou proches, doivent appeler directement l’ILHUP au 04 91 52 13 69.

L’ILHUP peut faire parvenir des dépliants de présentation à destination du public sur simple demande. Si vous désirez plus d’informations ou si vous souhaitez rencontrer l’ILHUP, n’hésitez pas à les contacter par mail ou téléphone.

Contact ILHUP du lundi au vendredi entre 9h et 17h au 04 91 52 13 69 ou bien par mail coordinationpsy@ilhup.com

POUR EN SAVOIR PLUS

Dépliant ILHUP

Grille d’entretien IDE

Nous vous demandons de bien vouloir prendre quelques minutes afin de répondre à un questionnaire.

Lire la suite

Ce questionnaire très rapide, d’une élève du CNAM d’Aix-en-Provence en Master 2, est fait dans le cadre d’un travail de recherche. Elle étudie la coordination des soins pour les personnes âgées à domicile avec le Fil rouge Alzheimer d’Aubagne.

Je réponds au questionnaire

Les résultats aideront l’URPS infirmière PACA à mieux organiser l’exercice libéral !

La presbyacousie

L’URPS PACA Orthophonistes, dans le cadre de ses missions d’information et de prévention, vous propose une campagne sur la presbyacousie.

 

Lire la suite

Pour commencer, l’URPS PACA Orthophonistes vous propose un court questionnaire, de 5 questions, sur la presbyacousie que vous pouvez remplir grâce à ce lien.

https://goo.gl/forms/TTVoYrSqmkzbryqZ2

Vous trouverez toutes les réponses dans les flash-infos suivants :

Qu’est-ce que la presbyacousie ?

Presbyacousie, la plainte

Presbyacousie : le rôle de l’orthophoniste et de ses partenaires professionnels

Presbyacousie : bilan orthophonique

Presbyacousie : prise en charge orthophonique

www.ProInfosCancer.fr

Pour les Professionnels de santé, un nouveau site internet d’Informations sur le Cancer : www.ProInfosCancer.fr

Lire la suite

10-11-16-article-site-proinfoscancer_urps-ide_vf-docx

Le Plan cancer III rappelle la place du médecin généraliste et de l’équipe de premier recours dans le parcours de soins des patients atteints de cancer, et la nécessité de faciliter le travail des professionnels de santé pour contribuer à améliorer la prise en charge des patients dans le cadre des liens ville-hôpital. Dans ce contexte, l’Agence Régionale de Santé (ARS) de PACA a missionné le Réseau Régional de Cancérologie OncoPaca-Corse pour créer un portail d’information dédié aux professionnels de santé de ville prenant en charge des patients atteints de cancer : ProInfosCancer.

Mis en œuvre par le réseau OncoPaca-Corse, le portail ProInfosCancer (www.ProInfosCancer.fr) a été conçu selon une navigation simple et intuitive. Il se structure autour de 3 rubriques principales (Présentation, Infos Cancer, Annuaires), et de clefs d’entrée rapidement accessibles en page d’accueil : une entrée par mot-clef « Je recherche …» ainsi que six accès rapides autour de thématiques majeures : Prévention Dépistage Risque Aggravé & Oncogénétique ; Diagnostic & Traitements ; Parcours de soins ; Offre de Soins ; Soins Oncologiques de Support ; Après cancer.

10-11-16-article-site-proinfoscancer_urps-ide_vf-docx-2

Le site réunit ainsi référentiels de prise en charge et documents pratiques sur les différentes étapes du parcours, depuis la prévention et le dépistage jusqu’à l’après-cancer. Le portail s’adosse au site internet du Réseau Régional de Cancérologie OncoPacaCorse, notamment dans le cadre de rubriques telles que les « Prises en Charge Spécifiques » qui se déclinent autour des plateformes dédiées coordonnées par le réseau, comme l’OncoFertilité ou l’OncoGériatrie.

ProInfosCancer est un outil dynamique avec une actualisation régulière des informations, en fonction de l’actualité sanitaire et sociale et des partenaires/acteurs de santé. Rédigés par une équipe de professionnels de santé et de la communication, les contenus se veulent évolutifs pour répondre au mieux aux attentes des professionnels. Il est également prévu prochainement l’édition d’une Lettre d’Information, traitant des actualités en cancérologie. Elle mettra l’accent sur les rendez-vous professionnels au niveau régional ou national, congrès, formations … et sur les initiatives locales et régionales.

Le site ProInfosCancer a pour vocation de répondre aux attentes des professionnels de ville dans le cadre de la coordination ville-hôpital pour développer du lien entre les acteurs de santé, en décloisonnant leurs pratiques et en favorisant l’amélioration de ces dernières. C’est pourquoi l’URPS Infirmière PACA a souhaité être l’un des partenaires du nouveau site, aux côtés de l’Agence Régionale de Santé Paca et du Réseau Régional de Cancérologie OncoPacaCorse.

Contacts :
Réseau Régional de Cancérologie OncoPaca-Corse
Tél. 04 91 74 49 56 ou 58  www.ProInfosCancer.fr
Karine Repnau,
Responsable Communication  Karine.Repnau@ap-hm.fr
& Isabelle Rey Correard, Chargée de Coordination  Isabelle.Rey@ap-hm.fr

Prescription de substituts nicotiniques

Dans le cadre de la loi de modernisation du système de santé, les infirmières sont autorisées à prescrire les substituts nicotiniques (voir liste en fin d’article).

Lire la suite

Cette autorisation est donnée à toutes les infirmières dans le cadre de la lutte contre le tabac. Elles n’ont pas l’obligation d’intervenir dans le cadre d’une prise en charge, ni dans le cadre d’une série d’actes. Seuls les substituts nicotiniques doivent figurer sur l’ordonnance. A compter du 1er novembre, la sécurité sociale prend en charge le remboursement de ces produits à hauteur de 150 euros par année civile et par bénéficiaire.

Liste des substituts nicotiniques

Le site d’Onco Paca fait peau neuve

Lire la suite
Le site d’Onco PACA fait peau neuve et permet une recherche simplifiée pour toutes les informations concernant la prise en charge des patients atteints de cancer.
La navigation est plus simple et conviviale. Une mise à jour des établissements publics et privés est en ligne. Les informations concernent les professionnels de santé, et aussi les patients.
A utiliser sans modération.

La bétadine alcoolique 5 % disponible en ville

Jusqu’ici réservée uniquement à l’hôpital, la BETADINE ALCOOLIQUE 5 %, solution antiseptique et désinfectante pour application cutanée, est désormais disponible en ville.

Lire la suite

Réservée aux professionnels de santé, cette spécialité est proposée dans 2 types de conditionnement de couleur orange :

  • en flacon de 125 mL
  • en unidoses de 10 mL

La bétadine alcoolique 5 % est composée de povidone iodée (5 %) et d’éthanol à 96 %.

A noter que ces formats ne sont pas remboursables.

Le plan national canicule

Comme toutes les années, la période estivale ouvre une vigilance particulière et une veille sanitaire à la canicule et aux chaleurs extrêmes.

Lire la suite

Plusieurs niveaux sont déterminés par Météo France

  • Niveau 1 ou vert : c’est un niveau de veille
  • Niveau 2 ou jaune : c’est un avertissement chaleur
  • Niveau 3 ou orange : c’est une alerte canicule
  • Niveau 4 ou rouge : c’est une mobilisation générale.

Vous pouvez consulter la carte de vigilance de Météo France afin de connaître le niveau d’alerte de la zone géographique qui vous intéresse.

 

La définition de la canicule

On considère, pour notre région, qu’il y a canicule lorsque la température diurne est égale ou supérieure à 30°C, et la température nocturne reste voisine de 20°C, pendant trois jours consécutifs. L’amplitude thermique entre le jour et la nuit est donc faible.

 

Quelles sont les personnes à risque ?

  • Les personnes âgées de plus de 65 ans
  • Les nourrissons et les enfants, notamment les enfants de moins de 4 ans
  • Les travailleurs manuels, travaillant notamment à l’extérieur (BTP, maçons, etc.)

D’autres personnes sont également susceptibles d’être plus à risque en période de canicule :

  • Les personnes confinées au lit ou au fauteuil
  • Les personnes souffrant de troubles mentaux (démences), de troubles du comportement, de difficultés de compréhension et d’orientation ou de pertes d’autonomie pour les actes de la vie quotidienne
  • Les personnes ayant une méconnaissance du danger
  • Les personnes sous traitement médicamenteux au long cours ou prenant certains médicaments pouvant interférer avec l’adaptation de l’organisme à la chaleur
  • Les personnes souffrant de maladies chroniques ou de pathologies aiguës au moment de la vague de chaleur
  • Les personnes en situation de grande précarité, les personnes non conscientes du danger

 

Les bons réflexes à adopter en période de canicule

Affiche Bons réflexes en période de canicule

Téléchargez l’affiche sur le site du Ministère de la Santé

 

Canicule et prise de médicaments

Dans le cadre du Plan canicule, l’ANSM a publié des recommandations pour la surveillance des patients et la prise de certains médicaments susceptibles d’altérer l’adaptation des organismes à la chaleur.

En aucun cas il n’est justifié d’envisager d’emblée et systématiquement une diminution ou un arrêt des médicaments pouvant interagir avec l’adaptation de l’organisme à la chaleur, simplement prévenir et surveiller pour éviter l’apparition d’une déshydratation, d’un coup de chaleur ou l’aggravation d’une pathologie.

Quelques rappels simples :

Un coup de chaleur est caractérisé par l’apparition, pouvant être brutale, d’une forte fièvre, des pertes de conscience, des nausées, des vomissements, des maux de têtes, avec une peau rouge et sèche qui ne transpire pas.

Les médicaments qui présentent un risque sont :

  • Les diurétiques
  • Les médicaments pour traiter l’hypertension, l’angine de poitrine et les troubles du rythme
  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et le paracétamol
  • Les neuroleptiques, les antidépresseurs, les antiparkinsoniens.

Les risques sont directement liés à leurs effets indésirables.

Le paracétamol ne présente pas d’efficacité dans le traitement d’un coup de chaleur.

La plupart des médicaments se conservent sans aucune altération de leur efficacité à des températures inférieures à 30 °C, et supportent sans difficulté quelques jours à des températures supérieures.


Plus d’infos

http://social-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/risques-climatiques/canicule

RAAC (Récupération Améliorée Après Chirurgie)

Dans quelques années, la chirurgie ambulatoire sera la méthode prioritaire pour la pratique chirurgicale, et ceci pour deux raisons : elle est à la fois bénéfique pour la santé des patients et plus économique pour la société.

Lire la suite

L’ONDAM (Objectif National des Dépenses d’Assurance Maladie) a d’ailleurs fixé comme objectif le développement de la chirurgie ambulatoire : 66,7 % d’ambulatoire est attendu pour 2020 en région PACA, contre 53 % aujourd’hui, en 2016. Mais pour atteindre ces objectifs, la chirurgie ambulatoire doit porter également sur des gestes lourds.

Cette méthode chirurgicale repose sur une préparation et une prise en charge anesthésique spécifiques qui facilitent une récupération post-opératoire rapide appelée RAAC.
La Récupération Améliorée Après Chirurgie (RAAC) est un ensemble de mesures prises avant, pendant et après l’acte chirurgical, destinées à réduire l’agression chirurgicale et les complications afin d’améliorer et d’accélérer la récupération des patients après une intervention chirurgicale. Elle repose sur trois principes essentiels :
– le fondement scientifique de toutes les mesures appliquées
– le développement de l’esprit d’équipe parmi les soignants
– la participation du patient qui devient un acteur privilégié de ses soins

L’ARS PACA souhaite accompagner le retour précoce des patients après une chirurgie ambulatoire en s’appuyant sur l’URPS infirmière. Aussi, nous encourageons les infirmières libérales intéressées à découvrir ces nouvelles méthodes dites RAAC à suivre un 1er volet de formation sous forme de MOOC, formation en ligne ouverte à tous et gratuite, et dont la date limite d’inscription est  le 23 mai 2016. Un 2ème MOOC sera prochainement disponible sur la chirurgie ambulatoire.
Le développement massif de la chirurgie ambulatoire nécessite d’approfondir nos connaissances dès aujourd’hui.

 

Public et Prérequis

Ce MOOC sur la RAAC  élaboré par l’AP-HP de Paris et accessible à tout public, s’adresse plus particulièrement aux professionnels de santé (anesthésistes, chirurgiens, médecins généralistes, étudiants en anesthésie et en chirurgie, infirmiers et cadres, directeurs travaillant dans les établissements de santé) et au personnel administratif souhaitant mettre en place ces techniques.

Dates et durée

La session de formation dure 5 semaines, du 23 mai au 04 juillet 2016, à raison de 2 à 3 heures de formation par semaine.

Format

La formation RAAC se déroule en ligne, à partir de diaporamas, vidéos, quizz et chemins cliniques. Les participants sont également invités à partager leurs contributions sous forme de références bibliographiques, de mémoires, de vidéos, qui seront mises en commun pour la communauté RAAC.

 

Plus d’infos

Infos pratiques, programme du MOOC RAAC : http://mooc-francophone.com/cours/mooc-recuperation-amelioree-apres-chirurgie-raac/ et http://www.upns.fr/mooc2/mooc-raac.php

Inscription au MOOC RAAC

Résultats des élections des infirmiers aux URPS

Les votes pour élire les représentant(e)s des infirmières et infirmiers libéraux conventionnés au sein des URPS ont été dépouillés vendredi 15 avril 2016.

Qu’en est-il des résultats ?

Lire la suite

Les résultats obtenus par les listes de candidats déterminent dans chaque région le nombre de sièges dont les syndicats disposeront au sein de l’URPS, qui contribuera à l’organisation de l’offre de soins régionale, en partenariat avec l’agence régionale de santé.
Ces résultats permettent également de mesurer l’audience des syndicats dans la perspective de la prochaine enquête de représentativité.

Un taux de participation en baisse

Le taux de participation pour ces élections URPS de 2016 est  en retrait de 1,41 point par rapport à la participation au précédent scrutin : 23,29 % de participation en 2016 contre 24,69 % en 2010.

Les suffrages exprimés au niveau national

Les équilibres syndicaux se trouvent modifiés. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) progresse de 34,88 % des suffrages exprimés en 2010 à 36,95 %. Le Syndicat national des infirmières et infirmiers libéraux (SNIIL), passe de 36,17 % en 2010 à 35,16 %. Convergence infirmière progresse de 17,71 % en 2010 à 18,48 %. L’Organisation nationale des syndicats d’infirmiers libéraux (ONSIL) atteint 9,41 % contre 11,24 % en 2010.

Et en région PACA, qu’en est-il ?

En région PACA, vous avez été 21,14 % d’infirmières libérales et infirmiers libéraux à participer au scrutin. On note donc une légère baisse du taux de participation également en PACA, participation qui s’élevait à 22,2 % en 2010.

Sur les 24 sièges à pourvoir :

  • 8 sièges reviennent au SNIIL qui a obtenu 31,81 % des suffrages
  • 6 sièges à CI (26,36 % des suffrages)
  • 5 sièges à la FNI (21,61 % des suffrages)
  • 5 sièges à l’ONSIL (20,22 % des suffrages)
Résultats élections URPS infirmière

Résultats des élections URPS infirmière 2016 (source : communiqué de presse de la Direction de la Sécurité Sociale)

La nouvelle mandature URPS infirmière PACA 2016

M. BARCELO Christophe
M. BICHEL Marc
Mme BOFF Caroll
Mme BOUCHET LAGRUE Christine
Mme BOULIN Sandrine
M. BRAHIM Wady
M. CHABOT Christophe
Mme CLAUSTRES BONNET Lucienne
M. DELBOY François
Mme DUCASTEL Marielle
M. FERRACCI Jean-luc
M. FERRARI Thierry
Mme FERULLO Audrey
Mme GAY Chantal
M. GOMEZ Marcos
M. GUIDERA Jean-Louis
Mme KIRNIDIS Catherine
M. LETROUBLON Jean-Michel
M. MUNINI Thierry
Mme PACHE Marianne
Mme POLETTI Muriel
M. POULAIN François
Mme ROUSSELET-DOUCET Laurence
Mme VARELA Laurence

Le calendrier des vaccinations 2016

Dans le cadre de la politique de vaccination, la Ministre chargée de la santé a rendu public le calendrier des vaccinations pour l’année 2016.

Celui-ci fixe les vaccinations applicables aux personnes résidant en France en fonction de leur âge et émet les recommandations vaccinales générales et particulières.

Lire la suite

Pour l’année 2016, les nouvelles recommandations concernent le zona et la fièvre jaune.

  • Pour le zona, les nouvelles recommandations de vaccination visent les adultes âgés de 65 à 74 ans révolus. Il est également possible, durant un an (jusqu’à la publication du calendrier des vaccinations 2017), de proposer une vaccination aux personnes âgées de 75 à 79 ans révolus.
  • Pour la fièvre jaune, il n’est plus recommandé pour les personnes âgées de 2 ans et plus de pratiquer un rappel de vaccination contre la fièvre jaune pour les résidents du département de la Guyane ou les personnes issues de la métropole qui y séjournent ou souhaitent s’y rendre, sauf cas particuliers.

 

Plus d’infos

Calendrier des vaccinations et recommandations vaccinales 2016

Elections 2016 des URPS pour la profession infirmière

L’élection des membres de l’URPS pour la profession infirmière a lieu du 4 au 11 avril 2016. Les électeurs choisissent les infirmiers et infirmières libérales qui les représenteront durant 5 ans.

Attention, il ne vous reste plus que quelques jours pour voter. Et n’oubliez pas que chaque vote compte.

Lire la suite

Comment voter ?

Le vote se fait exclusivement par correspondance.

  1. Chaque électeur reçoit le matériel de vote à son domicile par courrier simple, à compter du 4 avril 2016.
    Le courrier contient :
    – la profession de foi de chaque liste
    – un bulletin de vote par liste
    – une enveloppe bleue destinée à contenir le bulletin de vote choisi
    – une enveloppe T (à ne pas affranchir) pour renvoyer le vote
  2. L’électeur place le bulletin de vote correspondant à son choix dans l’enveloppe bleue.
    UN SEUL bulletin doit être placé dans l’enveloppe, sans rature ni aucune mention manuscrite, sous peine de nullité du vote. Ne pas fermer cette enveloppe.
  3. L’électeur doit insérer l’enveloppe bleue dans l’enveloppe de retour T. L’électeur doit ensuite fermer cette enveloppe, remplir l’encadré situé au verso de l’enveloppe et apposer sa signature à l’endroit dédié. Il ne faut pas affranchir cette enveloppe.
    Attention, la signature est obligatoire, son absence entraînant la nullité du vote. Elle atteste l’authenticité du vote.
  4. L’électeur doit poster ce courrier avant la dernière levée du lundi 11 avril 2016, le cachet de la Poste faisant foi.

Cliquez sur ce lien pour en savoir plus sur les élections des URPS de la profession infirmière.

 

Cas confirmés de Zika en Guyane et en Martinique

Le virus zika circule actuellement dans les départements français d’Amérique. Sa transmission est presque exclusivement vectorielle par les moustiques Aedes, vecteurs de la dengue et du chikungunya.

 

Dans ce contexte, il est possible que vous soyez sollicités en consultation par des résidents ou par des voyageurs allant ou revenant des zones de circulation du virus et présentant des symptômes compatibles avec le Zika.

Lire la suite

Les patients, les membres de leur famille et leur entourage doivent être informés sur le risque de transmission et les moyens de minimiser ce risque en réduisant les vecteurs et le contact humain-vecteur. Les patients infectés par le virus Zika doivent éviter tout contact avec le vecteur.

Symptômes

Si la majorité des formes sont asymptomatiques, les principaux symptômes sont un exanthème maculo-papuleux avec ou sans fièvre et au moins 2 signes parmi les suivants : hyperhémie conjonctivale, arthralgies, myalgies, en l’absence d’autre étiologie.

Complications

L’infection, classiquement bénigne, peut cependant être à l’origine d’un certain nombre de complications neurologiques sévères (méningites, encéphalites) et syndromes de Guillain-Barré. Au cours du premier trimestre de la grossesse, l’infection peut s’accompagner d’un risque de malformations congénitales de type microcéphalies (0,65% des cas).

Diagnostic

Les moyens de diagnostic biologique restent classiques avec un diagnostic direct par détection du génome viral par RT-PCR et un diagnostic indirect par détection des anticorps.

Traitement

Le traitement est symptomatique, antalgique contre la douleur et la fièvre, en évitant le recours aux anti-inflammatoires tant qu’une dengue n’a pas été éliminée. L’aspirine est déconseillée.

Prévention

Les femmes enceintes et les parents d’enfants et de nourrissons doivent adopter des mesures de protection renforcés. Outre les vêtements couvrants, il est recommandé d’utiliser des produits répulsifs adaptés en respectant les précautions d’emploi et protéger les berceaux et poussettes par des moustiquaires (l’utilisation des répulsifs avant deux mois est déconseillée).

 

Pour toute question, information ou signalement, vous êtes invités à contacter la plateforme de veille et d’urgences sanitaires de votre ARS.

Pour plus d’informations consulter l’avis du HCSP : Prise en charge médicale des personnes atteintes

RÉUNION INFORMATION PSORIASIS LE 10 DÉCEMBRE 2015

« RÔLE DE L’INFIRMIÈRE LIBÉRALE DANS LE PARCOURS DE SOINS DU PATIENT PORTEUR DE PSORIASIS »

Lire la suite

Nous avons le plaisir de vous inviter à notre première réunion d’information sur le psoriasis :

« Rôle de l’infirmière libérale dans le parcours de soins du patient porteur de psoriasis »

le 10 décembre à partir de 19h30

À l’hôtel Best Western La Marina

Port Santa Lucia

83700 Saint-Raphaël

L’URPS Infirmière PACA et la fondation LEO Pharma développent ce projet en collaboration pour vous proposer des outils et renforcer l’observance de vos patients, facteur de réussite de leur traitement.

S’informer sur le psoriasis, accompagner son patient, l’écouter, l’orienter dans la prise en charge de sa pathologie et améliorer son confort de vie … sont autant de thèmes qui seront traités par Mme Stéphanie OCCHIPINTI, infirmière au service de dermatologie de l’hôpital Saint Joseph à Marseille.

Madame Nathalie FOSSATI, déléguée régionale de l’association France Psoriasis, évoquera l’importance du dialogue avec le patient.

Au cours de cette soirée, une collation vous sera offerte par LEO Pharma.

RENSEIGNEMENTS

Secrétariat URPS Infirmière PACA : 04 91 87 54 38

 

INSCRIPTION

http://goo.gl/forms/97gF6yLC8c

VACCIN CONTRE LA GRIPPE SAISONNIÈRE

La Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2015-2016 est lancée. En réponse au bilan de l’épidémie 2014-2015, pendant laquelle près de 3000 personnes ont été hospitalisées, dont 1600 cas graves en services de réanimation, le slogan de cette campagne est «Grippe : pour éviter l’hospitalisation, passez à la vaccination».

Lire la suite

Pourquoi se faire vacciner ?

La très importante contagiosité de la grippe justifie l’existence d’un vaccin permettant de s’en protéger.

Des mesures d’hygiène permettent de limiter sa propagation lors des épidémies, certes, mais la vaccination est le meilleur moyen de se protéger contre la grippe et de protéger ses proches. En effet, elle réduirait le risque de décès de 35% en moyenne chez les personnes âgées de 65 ans et plus.

Souvent considérée comme une maladie bénigne, la grippe est pourtant responsable de nombreux décès, en particulier chez les personnes les plus fragiles.

En savoir plus : https://www.youtube.com/watch?v=tpkYYtjduY4

Qui est concerné par le vaccin ?

La vaccination contre la grippe saisonnière est particulièrement recommandée pour les personnes les plus fragiles, à savoir :

les personnes âgées de 65 ans et plus
celles atteintes de certaines maladies chroniques
les femmes enceintes
les personnes atteintes d’obésité morbide

Les personnes considérées à risque recevront un courrier personnalisé avec un bon de prise en charge à 100%.

Si vous ne faites pas partie de la population éligible à la vaccination mais que vous désirez recevoir le vaccin, parlez-en à votre médecin qui vous le prescrira si nécessaire.

Quand se faire vacciner ?

L’arrivée de l’épidémie étant imprévisible, il est recommandé de se faire vacciner au plus tôt. Il est à noter qu’un délai de 15 jours est nécessaire entre la vaccination et le moment où l’organisme est protégé contre la grippe.

VIRUS WEST NILE : UN CAS HUMAIN SANS GRAVITÉ DÉTECTÉ À NÎMES

D’après les agences régionales de santé Languedoc-Roussillon et PACA, une personne porteuse du virus West Nile a été diagnostiquée à Nîmes en ce début du mois d’octobre 2015. Cette personne est aujourd’hui guérie et en bonne santé.

Il s’agit du premier cas humain signalé à ce jour en France depuis 2003.

Lire la suite

La fièvre West Nile, également connue sous le nom de « maladie à virus du Nil Occidental » est unemaladie virale, transmise par les moustiques qui se contaminent exclusivement au contact d’oiseaux infectés. Les hommes et les chevaux sont donc des « hôtes accidentels », ils ne peuvent pas transmettre le virus.

Dans la plupart des cas, l’infection humaine à virus West Nile est asymptomatique, c’est-à-dire qu’elle ne présente aucun symptôme. Elle se manifeste dans certains cas, par un syndrome pseudo grippal (fièvre, douleurs, maux de tête). Elle peut, occasionnellement, provoquer des complications neurologiques.

Plusieurs  épisodes  ayant touché les Hommes et les chevaux, attestent  d’une  circulation  du  virus  West  Nile  dans  les  départements méditerranéens du Sud de la France (le Gard, l’Hérault et les Bouches-du-Rhône), circulation mise en lumière par un réseau de surveillance dédié.

Il est donc préconisé pour les habitants de ces départements de se protéger contre les piqûres de moustiques, notamment pour les activités se déroulant en extérieur dans les zones naturelles, comme la Camargue.

Pour éviter les piqûres de moustiques il est conseillé de :

  • porter des vêtements couvrants et amples et de les imprégner d’insecticide pour tissus
  • utiliser un répulsif cutané, conseillé par votre pharmacien, sur les zones de peau découvertes
  • utiliser des grillages-moustiquaires sur les ouvertures (portes et fenêtres)
  • dormir sous des moustiquaires imprégnées d’insecticide pour tissus (il existe des moustiquaires à berceau pour les nouveau-nés)
  • utiliser les diffuseurs électriques à l’intérieur des habitations
  • utiliser les serpentins insecticides uniquement en extérieur

Plus d’infos sur le site de l’ARS PACA

OCTOBRE ROSE 2015 : UN MOIS DE MOBILISATION NATIONALE CONTRE LE CANCER DU SEIN

Pour la 11ème année, octobre est le mois de mobilisation nationale contre le cancer du sein.

C’est l’occasion de rappeler que cette maladie demeure un enjeu de santé publique majeur malgré les progrès thérapeutiques.

Lire la suite

Une femme sur 8 sera concernée dans sa vie par le cancer du sein.

C’est d’ailleurs le cancer le plus fréquent chez la femme.

Pourtant, une femme sur 3 en France ne se fait toujours pas dépister, ou pas régulièrement.

Or, le dépistage est une arme efficace contre ce cancer : détectés à temps, on peut soigner 90 % des cancers du sein.

Son dépistage est donc enjeu majeur de santé publique.

C’est pourquoi, à l’occasion d’Octobre rose, Marisol TOURAINE, Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, a décidé de mettre en place 2 actions :

  • ouvrir une concertation citoyenne et scientifique pour améliorer le dépistage du cancer du sein, en lien avec l’Institut national du cancer (Inca) : rendez-vous sur le site www.concertation-depistage.fr, destiné à recueillir un maximum de contributions, d’avis et de points de vue sur le dépistage.
  • permettre à toutes les femmes avec un risque élevé de cancer du sein d’être dépistées gratuitement dès 2016.

 DE NOMBREUSES ACTIONS DE SENSIBILISATION EN RÉGION PACA

Les acteurs du dépistage de la région PACA sont particulièrement mobilisés à l’occasion d’Octobre rose et mettent en place de nombreuses actions d’information et de sensibilisation dans les six départements de la région :

Contacts : Adoc 04 et 05, Apremas (06), Arcades (13), ISIS 83 et ADCA 84.

 

FILM DE PROMOTION DU DÉPISTAGE ORGANISÉ DU CANCER DU SEIN EN PACA

Le CRES a réalisé, en partenariat avec l’ARS et les structures dédiées, un film de promotion du dépistage organisé du cancer du sein en région PACA qui alterne témoignages de femmes et interventions de professionnels de santé.

En 14 mn, ce film vise à informer les femmes de 50 à 74 ans de l’intérêt du dépistage, à répondre aux principales questions qu’elles peuvent se poser et à favoriser les échanges.

Les acteurs du dépistage peuvent utiliser ce film libre de droits pour sensibiliser un maximum de femmes, notamment dans le cadre d’Octobre rose.

Contact : CRES PACA

POUR EN SAVOIR PLUS:

REPORT DES ÉLECTIONS DE VOTRE URPS INFIRMIÈRE PACA

Lire la suite

Les élections pour renouveler l’équipe de votre URPS Infirmière PACA, sont repoussées du 7 décembre 2015 au 11 avril 2016 !

Après une rencontre au Ministère de la Santé avec nos 4 syndicats représentatifs, et en présence de l’Ordre Infirmier, il apparait que l’inscription au tableau de l’Ordre soit indispensable, aussi bien pour être électeur que candidat.

Les 3 hypothèses suivantes ont été envisagées :

  • Ne rien faire : gros risque d’annulation des élections et de recours (référence faite au jugement de la Cour de Cassation dont avaient fait l’objet les Kinés).
  • Supprimer des listes les infirmiers non-inscrits à l’Ordre : listes calées, mais solution absolument illégale et mieux qu’imparfaite.
  • Stopper le processus électoral et repartir à zéro.

Le Ministère, au regard de quelques 14 000 infirmiers libéraux non-inscrits, a choisi cette 3ème hypothèse.

La meilleure solution devrait être choisie : soit une loi, soit un dispositif réglementaire ; bien évidemment cette possibilité rend l’opposabilité de l’Ordre incontournable, nonobstant les consignes de certains de nos syndicats.

Nous vous tiendrons très vite informés du nouveau calendrier des élections. Dans notre prochaine revue, vous aurez un rectificatif de ce qui avait été annoncé pour le mois de décembre.

Pensez à consulter très souvent :

RETOUR SUR LES CAFÉS GOURMANDS DE L’URPS 2015

L’équipe de l’URPS infirmière PACA remercie les infirmières libérales et les infirmiers libéraux de PACA qui sont venus échanger autour d’un café gourmand à Avignon, Gap et Manosque au mois de septembre 2015.

Lire la suite

3 dates, 3 villes de PACA, 150 cafés gourmands, 100 infirmières et infirmiers libéraux, 13 élus URPS

L’URPS infirmière PACA a organisé ces rencontres dans 3 territoires différents de la région PACA pour :

  • Faire votre connaissance et vous rencontrer dans un contexte qui vous est familier
  • Vous permettre de mieux appréhender ce qu’est l’URPS Infirmière PACA
  • Nous présenter et dire ce que nous faisons
  • Vous parler des élections, même si elles ont été reculées au printemps (le 11 avril 2016)
  • Vous remettre un exemplaire de notre dossier de soins partagé
  • Répondre à toutes vos questions, qu’elles portent sur votre vie professionnelle, vos projets d’avenir, votre place dans un système en pleine mutation.

N’hésitez pas à nous questionner à partir de nos 3 médias : site, facebook et twitter, ou en passant par notre secrétariat (04 91 87 54 38).

PROJET DE SANTÉ PUBLIQUE SUR LE PSORIASIS

Votre URPS Infirmière a pris part à un projet institutionnel non promotionnel de santé publique sur le thème du psoriasis.

Lire la suite

A l’initiative du Laboratoire Léo Pharma, ce projet a pour objectifs d’améliorer la connaissance sur cette pathologie, vous aider à accompagner vos patients et parvenir à une meilleure observance de leur traitement.

Nous vous proposons de participer à ce projet et de venir enrichir les groupes de travail par votre vision et votre expérience.

Ce groupe définira ainsi :

  • Le programme des réunions territoriales
  • Le contenu de plaquettes d’information
  • Les modalités de mise en œuvre d’une enquête

La première réunion aura lieu le 22 septembre 2015.

Contactez-nous pour vous inscrire : 04 91 87 54 38 ou par mail : contact-urps.infirmiere_paca@orange.fr

JOURNÉES THÉMATIQUES DE LA CONCEPTION : LES PLAIES CHRONIQUES

Les « Journées thématiques de la Conception » sont renouvelées pour l’année 2015.

Comme l’an dernier, chaque journée est indépendante et traitera d’un type de plaie chronique.

Lire la suite

Au programme cette année :

  • Vendredi 18 septembre 2015 : le mal perforant (date limite d’inscription : 1er septembre 2015)
  • Vendredi 16 octobre 2015 : les ulcères de jambe (date limite d’inscription : 1er octobre 2015)
  • Vendredi 20 novembre 2015 : les escarres (date limite d’inscription : 2 novembre 2015)

Chaque  journée est articulée autour d’une formation théorique le matin en amphithéâtre, suivie d’ateliers pratiques l’après midi en petits groupes.

Le contenu fait appel à la complémentarité entre professionnels de santé dans le cadre d’un parcours de soins coordonné.

Retrouvez le programme respectif de ces journées ainsi que les bulletins d’inscription en fin d’article, dans la rubrique « Pour en savoir plus ».

A noter : les programmes peuvent faire l’objet de quelques modifications mineures.

ATTENTION : ces formations ne s’adressent pas aux étudiants du Diplôme Universitaire.

 


Note de la responsable de formation, madame FELARDOS :

Attention : il est noté sur ces bulletins que l’inscription vaut convocation.

En conséquence, le candidat devra retourner son bulletin d’inscription à l’adresse indiquée pour que sa demande soit validée. Le bulletin du mois de septembre fera l’objet d’une diffusion ultérieure.

Il pourra venir participer à cette journée sans attendre une réponse en retour (convocation). De fait, son nom apparaitra sur la fiche d’émargement.

Le jour de la formation, une attestation de présence sera remise au participant, pour justification auprès de son employeur.

Les agents APHM doivent suivre la procédure institutionnelle qui leur est parvenue par leur encadrement.

Le nombre de places est limité à 60, dont seulement la moitié est réservée au personnel APHM, ceci afin de permettre des échanges entre soignants, quel que soit leur lieu d’exercice.


 

POUR EN SAVOIR PLUS:

POURQUOI ET COMMENT SE PROTÉGER DU MOUSTIQUE TIGRE

Implanté en France depuis 2004, en particulier dans le sud-est, comment cohabiter avec le moustique tigre, vecteur de maladies comme le chikungunya et la dengue ?

Lire la suite

Principalement en activité de mai à novembre, on reconnait le moustique tigre à sa silhouette noire et à ses rayures blanches, sur l’abdomen et les pattes, d’où son nom.

Appelé scientifiquement Aedes albopictus, le moustique tigre est originaire d’Asie du sud-est et de l’Océan Indien, et étend progressivement sa présence au reste de la planète depuis 30 ans, principalement en zone urbaine.

Depuis sa première visite en France en 2004, dans le sud-est, il s’y est définitivement implanté, ses caractéristiques biologiques lui permettant de s’adapter aux climats tempérés.

C’est pourquoi il est important de savoir cohabiter avec lui en apprenant à le connaitre, en évitant qu’il ne prolifère et en se protégeant de ses piqûres.

COMMENT LES MOUSTIQUES TIGRES VIVENT-ILS ?

Le moustique tigre est fortement affilié à l’homme et vit au plus près de chez nous, car il y trouve tout ce qui lui est nécessaire pour naitre et se développer :

  • de la nourriture pour ses oeufs, en nous piquant
  • des endroits pour pondre dans les eaux stagnantes
  • des lieux de repos à l’ombre des arbres.

Ainsi, le moustique qui vous pique est né chez vous ! Il se développe dans de petites quantités d’eau stagnante : des soucoupes de pots de fleurs, des vases et tout récipient contenant de l’eau.

POURQUOI SE PROTÉGER DES MOUSTIQUES TIGRES ?

Le moustique, vecteur de maladies

En piquant une personne ou un animal infecté, les moustiques en général ingèrent les parasites, virus ou bactéries contenus dans le sang de la personne ou de l’animal piqué.

Après un délai d’incubation de quelques jours, l’insecte contaminé peut transmettre à son tour l’agent pathogène à une ou plusieurs personnes saines à l’occasion d’une nouvelle piqûre, ce qui peut conduire à une épidémie.

Se protéger des piqûres = se protéger des maladies = prévenir une épidémie

 Des risques d’épidémie de chikungunya et de dengue

Le moustique tigre, quant à lui, peut véhiculer des virus comme ceux du chikungunya, de la dengue et du zika, le chikungunya et la dengue étant des maladies infectieuses généralement bénignes, mais invalidantes.

Il est d’ailleurs vivement recommandé de consulter son médecin traitant en cas de fièvre brutale et de douleurs articulaires, en particulier au retour d’un voyage dans une zone tropicale.

Avis aux habitants de la région PACA : en mai 2015, le moustique tigre était présent dans 20 départements de la moitié sud de la France, notamment sur tout le pourtour méditerranéen.

Si vous pensez avoir observé un moustique tigre dans votre commune, vous pouvez le signaler sur le portail dédié : http://www.signalement-moustique.fr/

Cette infographie explique comment pourrait survenir une épidémie de chikungunya ou de dengue en France et comment la prévenir.

Carte d'implantation du moustique tigre en France en 2015Prévenir la dengue et le chikungunya

MESURES DE PRÉVENTION COLLECTIVES ET INDIVIDUELLES

Comment éviter que le moustique tigre ne prolifère chez nous (prévention collective) ?

C’est simple, pour éviter que le moustique tigre ne prolifère, il suffit d’empêcher que les femelles ne pondent des oeufs, de détruire les oeufs existants et d’empêcher que les moustiques ne se reproduisent.

Pour cela, tout le monde peut agir en :

  • éliminant les petites réserves d’eau stagnantes (même les plus infimes) dans lesquelles le moustique pond ses oeufs : vider les coupelles des plantes et tout ce qui retient de petites quantités d’eau, changer l’eau des plantes et fleurs toutes les semaines, couvrir les réservoirs d’eau, couvrir les piscines hors d’usage…
  • éliminant les lieux de repos des moustiques : débroussailler et tailler les herbes hautes et les haies, élaguer les arbres, ramasser les fruits tombés et les débris végétaux, réduire les sources d’humidité (limiter l’arrosage), entretenir son jardin…
  • protégeant son habitation : vérifier le bon écoulement des eaux de pluie et des eaux usées, entretenir ses gouttières…

Ce sont les moyens les plus efficaces pour diminuer la densité de moustiques.

Pour plus de détails : http://www.ars.paca.sante.fr/Comment-eviter-qu-il-ne-prolif.156949.0.html

Comment se protéger des piqûres (protection individuelle) ?

Pour éviter de me faire piquer :

  • J’applique sur ma peau des produits anti-moustiques, surtout la journée. Je demande conseil à mon médecin, mon infirmière ou mon pharmacien, avant toute utilisation, surtout en ce qui concerne les enfants et les femmes enceintes.
  • Je porte des vêtements couvrants et amples.
  • Les bébés peuvent dormir sous une moustiquaire imprégnée.
  • J’utilise des diffuseurs d’insecticides à l’intérieur et des serpentins à l’extérieur.
  • Si besoin, et si j’en dispose, j’allume la climatisation : les moustiques fuient les endroits frais.

Pour plus de détails : http://www.ars.paca.sante.fr/Comment-se-proteger-des-piqure.156950.0.html

Pour plus d’informations :

www.sante.gouv.fr

www.invs.sante.fr

http://www.ars.paca.sante.fr

ALERTE CANICULE JUIN 2015

La France s’apprête à subir une importante canicule cette semaine. Les trois quarts du pays sont placés en niveau d’alerte jaune ou orange.

Lire la suite

QU’EST-CE QUE LA CANICULE ?

Depuis 2004, suite à la canicule meurtrière d’août 2003, un plan d’alerte et de vigilance canicule a été mis en place. Il s’agit du Plan national canicule (PNC), activé du 1er juin au 31 août afin de prévenir et de limiter les effets sanitaires d’une vague de chaleur.
Des seuils de canicule sont ainsi définis pour chaque département, afin de déclencher l’alerte canicule ou non. Une canicule est déclarée lorsqu’on obtient une combinaison de hautes températures de jour comme de nuit pendant 3 nuits et 3 jours consécutifs minimum.

PRÉVISIONS DE FORTE CHALEUR ET DE CANICULE EN FRANCE (FIN JUIN 2015)

À partir de mardi 30 juin 2015, un temps très chaud se met en place en commençant par le sud-ouest de la France.

Ensuite, dès mercredi, la chaleur caniculaire va s’étendre vers le nord et l’est du pays. En Méditerranée, la chaleur déjà présente se maintiendra, mais sans caractère aggravant.

Vous pouvez consulter la carte de vigilance météorologique régulièrement afin de faire le point sur ce phénomène.

RECOMMANDATIONS POUR SE PRÉMUNIR DE LA CANICULE

L’exposition prolongée à la chaleur est un stress important pour l’organisme. Elle peut entraîner des accidents graves et même mortels, comme la déshydratation ou le coup de chaleur, voire même aggraver des maladies préexistantes.

D’où la nécessité de mettre en place des actions pour se préserver de la canicule, notamment en faisant preuve de solidarité envers l’entourage et en demandant de l’aide si besoin.

Outre les précautions de base telles que :

  • s’hydrater (sans attendre d’avoir soif),
  • manger en quantité suffisante,
  • éviter les efforts physiques,
  • et se mettre à l’abri de la chaleur,

voici ce que préconise le Ministère chargé de la Santé : http://www.sante.gouv.fr/vague-de-chaleur-recommandations-pour-la-population

ainsi que l’ARS PACA : http://www.ars.paca.sante.fr/Fortes-chaleurs-recommandati.157622.0.html ouhttp://www.ars.paca.sante.fr/Canicule-et-chaleurs-extremes.181685.0.html

ALERTE SANITAIRE : FOYERS DE ROUGEOLE DANS LE HAUT-RHIN > RISQUE ÉPIDÉMIQUE

On observe récemment une recrudescence de cas de rougeole dans le Haut-Rhin, principalement au sein d’établissements scolaires.

Avec le début des vacances scolaires en région Alsace, un risque épidémique est donc à craindre.

Lire la suite

DES FOYERS DE ROUGEOLE DANS LE HAUT-RHIN

Depuis le 10 avril 2015, on observe une recrudescence de cas de rougeole dans le Haut-Rhin avec 41 cas déclarés à l’’ARS Alsace (Agence Régionale de Santé), principalement au sein de 4 établissements scolaires.

RISQUE ÉPIDÉMIQUE

Ces différents foyers témoignent d’’une circulation du virus de la rougeole dans le département du Haut-Rhin et indiquent qu’’un risque épidémique de rougeole émerge à nouveau sur notre territoire.

Cette alerte survient dans un contexte international de recrudescence de la rougeole en Europe, en particulier en Italie et en Allemagne avec plus de 1000 cas.

Les vacances scolaires débutant ce jour en région Alsace, une dissémination du virus à d’’autres régions est à craindre, notamment via le séjour d’’enfants contagieux au sein de collectivités, centre ou colonies de vacances.

RAPPEL DES RECOMMANDATIONS VACCINALES

Les autorités sanitaires encouragent donc les parents d’’enfants et adolescents, mais également les adultes nés depuis 1980, ainsi que les personnes les plus fragiles à vérifier la mise à jour de leur vaccination auprès des professionnels de santé.

Vous pouvez consulter sur le site Internet du ministère chargé de la santé une fiche aide-mémoire sur lesrecommandations pour le vaccin trivalent rougeole-rubéole-oreillons (RRO) :http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/VaccinationsRougeole01042015.pdf

La Direction générale de la santé rappelle également que la rougeole fait partie des maladies à déclaration obligatoire, ceci afin de permettre aux autorités sanitaires d’assurer un meilleur contrôle des foyers épidémiques.
La confirmation biologique des cas (par dosage des IgM sériques ou par test salivaire) doit être suivie d’un signalement rapide auprès de votre ARS.

A noter : des kits salivaires sont à commander auprès de votre ARS.

Des documents et fiches utiles à votre pratique (fiche aide mémoire, repères pour votre pratique, questions-réponses) ainsi que des documents grand public vous permettant de répondre aux interrogations de vos patients sont consultables sur le site Internet du ministère chargé de la santé :http://www.sante.gouv.fr/rougeole-oreillons-rubeole.html

COMMUNIQUÉ : ARTICLE 30 BIS DE LA LOI SANTÉ

L’URPS Infirmière PACA, qui regroupe quelques 14 000 infirmières libérales (sur 90 000 en France), demande le retrait de l’article 30 bis et de toute la loi de santé !

Cet article à lui seul détruit le rôle de l’infirmière quel qu’en soit son mode d’exercice : salarié ou libéral !

Lire la suite

Quelle sera la qualité du soin, pour nos concitoyens demain ?

Ces personnels du médico-social à qui la Ministre veut confier notre rôle infirmier n’ont pas notre formation !

Si nous admettons leur bonne volonté, nous doutons vraiment de leurs compétences !

A quoi servent nos 3 années de savoir universitaire, si avec une formation de base de quelques semaines à quelques mois, et un décret dont nous ignorons tout, le Ministère prétend faire prodiguer des soins à l’identique ?

Qui confiera sans arrière-pensée et en toute sérénité, ses parents, enfants ou grands-parents à des professionnels dont la qualité de formation a été bradée ?

L’URPS Infirmière PACA refuse cette loi, d’autant que des lobbyings puissants ont refusé la mise en place de l’infirmière de pratiques avancées ou de l’infirmière clinicienne !

La loi HPST nous offrait la capacité de délégation de compétences grâce à l’article 51 ; mais là encore les mêmes lobbyings médicaux rejettent cette possibilité !

Bref, nous n’existons plus du tout dans cette loi !

Nous disons non à cette loi qui dévalorise notre profession, parcellise notre rôle infirmier, complexifie la gestion administrative de notre cabinet et expose nos patients à de futurs problèmes de santé publique.

La santé a un prix ! Mais gare au coût de cette santé publique si les complications se multiplient !

Mme la Ministre, nous avons un excellent système de santé, ne le galvaudons pas !

Rendons-le plus efficace, mais attention ne mettez pas nos patients en danger !

Respectons-les ! Respectez-nous !

PREVISCAN 20 MG (FLUINDIONE) : CHANGEMENT DE COULEUR DU COMPRIMÉ

Avis aux professionnels de santé : les comprimés de Previscan 20 mg changent de couleur à compter du 13 avril 2015 afin de limiter le risque d’erreurs médicamenteuses.

Lire la suite

En accord avec l’ANSM, Merck Serono vous informe du changement de la couleur du comprimé quadrisécable en forme de trèfle de Préviscan 20 mg : l’ancien comprimé blanc deviendra rose à compter du 13 avril 2015. Cette disposition a été prise afin de limiter le risque d’erreurs ou de confusion avec d’autres médicaments ressemblants.

Il est nécessaire de sensibiliser le patient et son entourage de ce changement, notamment lors de la prescription ou de la délivrance de ce médicament, en indiquant que :

  • seul un colorant a été ajouté : la formulation et le dosage restent inchangés.
  • en aucun cas, un arrêt ou une modification de la prise de leur traitement ne doit être envisagé sans avis médical préalable en raison des risques graves d’événement thrombotique ou hémorragique qui pourraient survenir.
  • éviter de faire coexister les comprimés roses et blancs au domicile des patients et dans les services hospitaliers. Pour ce faire, merci de rapporter, dès que possible, les éventuelles boîtes de comprimés blancs de Préviscan dès la délivrance d’une boîte de comprimés roses.

Dès réception des premières boîtes de comprimés roses, les pharmaciens en officine sont invités à :

  • ne plus délivrer de boîtes de comprimés blancs aux patients.
  • retirer des rayonnages toutes les boîtes de comprimés blancs et à les retourner à leur grossiste pour avoir, avant le 1er mai 2015.
  • donner au patient, lors de toute délivrance, le feuillet que vous recevrez quelques jours avant les 1ères livraisons de comprimés roses de Préviscan 20 mg (réapprovisionnement sur demande au numéro vert dédié de Merck Serono : 0800 40 80 52).
  • inviter les patients à rapporter à la pharmacie les boîtes de comprimés blancs encore en leur possession pour destruction.

Dès réception des premières boîtes de comprimés roses, les pharmaciens hospitaliers et lespharmaciens d’officine intervenant au sein d’EHPAD, sont invités à :

  • prévoir un stockage séparé des comprimés blancs et roses.
  • terminer d’abord les comprimés blancs.
  • et assurer l’absence de coexistence des 2 types de comprimés au sein des services de soins.
Changement de couleur du Previscan 20 mgChangement de couleur du Previscan 20 mg

Merci de diffuser le plus largement possible cette information auprès des professionnels de santé, des patients et des aidants concernés.

Pour lire la lettre en entier : http://goo.gl/0tVZBF
Informations complémentaires sur le site de l’ANSM : http://ansm.sante.fr
Pour toute question : contactez le numéro vert dédié de Merck Serono au 0800 40 80 52

ALERTE SANITAIRE : SERINGUES TERUMO

Robé médical vient de décider de suspendre la vente de toutes les seringues 2 pièces de la société Terumo, et demande impérativement à tous les professionnels de santé d’arrêter immédiatement leur utilisation.

Lire la suite

Par mesure de précaution, Robé médical a décidé de suspendre la vente de tous les produits Terumo dans l’attente d’informations complémentaires de la part du fabricant et de l’ANSM (Agence nationale du médicament et des produits de santé).

Ce rappel concerne toutes les seringues 2 pièces TERUMO mises sur le marché et pas seulement celles vendues sur le site de Robé médical. Ces seringues présentent en effet un défaut d’apparition anormal de particules de lubrifiant.

Dans le cas où une seringue défectueuse serait utilisée, ces particules pourraient être dangereuses si elles étaient injectées. Tous les lots mis sur le marché sont concernés.

Un numéro vert est mis en place chez ROBE MEDICAL  au 0 800 925 925 pour toute information complémentaire. N’hésitez pas à relayer cette information auprès de toute personne susceptible d’utiliser des seringues Terumo, compte tenu de l’importance sanitaire de ce message.

Pour en savoir plus :  Alerte Sanitaire TERUMO

PROGRAMME NATIONAL POUR LA SÉCURITÉ DU PATIENT (PNSP)

INTRODUCTION

Comme depuis de nombreuses années,

La 4ème édition de la semaine de la sécurité des patients aura lieu du du 24 au 28 novembre 2014

Lire la suite

La sécurité des soins est une exigence légitime de tous les patients et de tous les usagers de la santé. C’est aussi un objectif prioritaire pour nous infirmières libérales, actrices de la santé. Aujourd’hui, nombre de patients hospitalisés ou pas sont encore victimes d’un événement indésirable grave : pour autant, les infections associées au soin, ne sont pas une fatalité. C’est pourquoi le Ministère des affaires sociales et de la santé, a lancé un programme pluriannuel 2013-2017.

D’importantes avancées ont été réalisées au fil des années pour une meilleure sécurité des soins, à la fois sur des approches sectorielles, telles que la lutte contre les infections nosocomiales et les erreurs médicamenteuses mais aussi, avec la mise en place de la qualité et de la sécurité des soins.

Des actions nationales de communication – comme la semaine de la sécurité des patients (SSP) et la mission mains propres (MMP), par exemple – ont contribué à faire évoluer les pratiques.

Pour franchir une nouvelle étape conforme aux recommandations internationales, notamment à la recommandation relative à la sécurité du patient adoptée le 9 juin 2009 par le conseil de l’UE, un 1er programme national pour la sécurité des patients a été élaboré par la direction générale de l’offre de soins (DGOS) en lien étroit avec la direction générale de la santé (DGS) et la haute autorité de santé (HAS).

Le programme national de sécurité des patients s’articule autour de 4 axes :

  • l’information du patient, le patient co-acteur de sa sécurité,
  • le renforcement de la déclaration des événements indésirables dans un objectif d’alerte et de retour d’expérience,
  • la formation, la culture de sécurité et l’appui aux acteurs de santé en matière de sécurité des soins,
  • l’innovation et la recherche.

SEMAINE DE LA SECURITE DES PATIENTS

DU 24 au 28 novembre 2014

Cette opération annuelle de sensibilisation auprès des professionnels de santé et des usagers s’intègre désormais au programme national pour la sécurité des patients, officiellement annoncé le 14 février 2013 par Marisol Touraine, ministre des affaires sociales et de la santé.

L’une des priorités de ce programme est précisément de mettre en avant le patient en tant que co-acteur de sa sécurité, thème qui est lui aussi au centre de la semaine de la sécurité des patients.

Semaine de la sécurité des patients du 24 au 28novembre 2014 :

Engageons-nous pour la coordination des professionnels de santé pour la sécurité des patients en ville, à l’hôpital et en médico-social

POUR EN SAVOIR PLUS :

http://www.sante.gouv.fr/semaine-de-la-securite-des-patients-2014-ensemble-engageons-nous-pour-des-soins-plus-surs.html

RÉUNION INFORMATION PSORIASIS LE 10 DÉCEMBRE 2015

« RÔLE DE L’INFIRMIÈRE LIBÉRALE DANS LE PARCOURS DE SOINS DU PATIENT PORTEUR DE PSORIASIS »

Lire la suite

Nous avons le plaisir de vous inviter à notre première réunion d’information sur le psoriasis :

« Rôle de l’infirmière libérale dans le parcours de soins du patient porteur de psoriasis »

le 10 décembre à partir de 19h30

À l’hôtel Best Western La Marina

Port Santa Lucia

83700 Saint-Raphaël

L’URPS Infirmière PACA et la fondation LEO Pharma développent ce projet en collaboration pour vous proposer des outils et renforcer l’observance de vos patients, facteur de réussite de leur traitement.

S’informer sur le psoriasis, accompagner son patient, l’écouter, l’orienter dans la prise en charge de sa pathologie et améliorer son confort de vie … sont autant de thèmes qui seront traités par Mme Stéphanie OCCHIPINTI, infirmière au service de dermatologie de l’hôpital Saint Joseph à Marseille.

Madame Nathalie FOSSATI, déléguée régionale de l’association France Psoriasis, évoquera l’importance du dialogue avec le patient.

Au cours de cette soirée, une collation vous sera offerte par LEO Pharma.

 

RENSEIGNEMENTS

Secrétariat URPS Infirmière PACA : 04 91 87 54 38

 

INSCRIPTION

http://goo.gl/forms/97gF6yLC8c