bon-usage-antiseptiques-urps-infirmiere-pacaa4e3

Le bon usage des antiseptiques chez l’adulte

Cet article a pour objectif de donner les principes généraux de bon usage des antiseptiques afin d’aider au choix des antiseptiques et à l’élaboration de procédures.

DÉFINITION

Le terme d’antisepsie recouvre désormais l’utilisation d’antiseptiques pour la peau lésée et le terme de désinfection pour la peau saine et les surfaces inertes, ce qui n’était pas le cas auparavant.

Dans les deux cas, antisepsie ou désinfection, le résultat des opérations est limité aux microorganismes et/ou virus présents au moment de l’opération.

Les antiseptiques sont des médicaments soumis à une autorisation de mise sur le marché qui précise les indications du produit, les contre-indications, le spectre d’activité. Ils doivent démontrer une activité bactéricide, sporicide, virucide, fongicide ; l’influence des substances interférentes sur leur activité doit également être démontrée.

Règles de bon usage

  • Conserver les flacons à l’abri de la lumière et de la chaleur
  • Respecter la date de péremption et indiquer la date d’ouverture du flacon (conservation 1 mois après ouverture pour une solution alcoolique, et 1 à 2 semaines pour une solution aqueuse, cependant vérifier les recommandations du fabricant)
  • Respecter l’intégrité du conditionnement (ne pas transvaser, ne pas reremplir un flacon entamé)
  • Préférer les doses unitaires (si elles sont remboursées par l’assurance maladie)
  • Choisir chaque fois que possible une formulation alcoolique pour les peaux saines
  • Utiliser des antiseptiques de la même famille pour un même soin, uniquement sur une peau ou une plaie propre (détersion préalable)
  • Préférer une antisepsie locale à une antibiothérapie locale (diminution du risque de résistance)
  • Eviter l’utilisation d’antiseptiques sur les plaies  chroniques (risques d’intolérance, retard de la cicatrisation)
  • Respecter le temps de séchage (temps d’action du produit)

Spectre d’activité des antiseptiques

 – Les antiseptiques majeurs : sont des produits à spectre large (bactéricides et d’action rapide).

Les principaux sont : Chlorexidine, Dérivés Iodés, Alcool à 70°, Dérivés chlorés, Ammoniums quaternaires.

 – Les antiseptiques mineurs : ont un spectre étroit et ne sont que bactériostatiques.

Les principaux sont : hexamidine, eau oxygénée, éosine aqueuse

PRODUITS, PRÉCAUTIONS D’EMPLOI, CONTRE-INDICATIONS

Chlorexidine :

Hibiscrub, Chlorexidine, Hibitane champ, Biseptin

Ces produits ne sont pas à utiliser sur la muqueuse oculaire, l’oreille interne. Il ne faut pas les passer en larges badigeons et de façon prolongée, ils créent une hypersensibilité.
Sont incompatibles avec les savons, dérivés chlorés, iodés et mercuriels.

Dérivés iodés :

Bétadine dermique, alcoolique, scrub

Attention aux allergies à la povidone, chez la femme enceinte du 2ème au 3ème trimestre, lors d’allaitement, chez les grands brûlés, chez les enfants.
Sont incompatibles avec les matières organiques, les dérivés mercuriels, la chlorexidine et l’eau oxygénée.

Alcool 70 ° :

Alcool éthylique modifié à 70 °

Ne pas appliquer sur les muqueuses, les plaies chez les nourrissons de moins de 30 mois.
Sont contre-indiqués avec les matières organiques et les savons.

Dérivés Chlorés :

Dakin Cooper stabilisé, Amukine

Attention : donne souvent des sensations de brûlure sur la peau lésée.
Sont contre-indiqués avec les matières organiques, les savons et les ammoniums quaternaires.

Ammoniums quaternaires :

Biseptine

Hypersensibilité, pas de contact dans l’oreille et les muqueuses génitales
Sont contre-indiqués avec les savons.

Indications :

Le choix de l’antisepsie en 2 ou 5 temps dépend du geste à effectuer.

– Asepsie cutanée en deux temps : exemple de la prise de sang ou de l’injection intramusculaire ou autre.

T1 : antisepsie proprement dite
T2 : séchage avant le geste

– Asepsie cutanée en cinq temps : exemple de la pose d’un cathéter, d’un pansement, etc…
T1 : détersion
T2 : rinçage
T3 : séchage
T4 : antisepsie proprement dite
T5 : séchage avant le soin.

POUR EN SAVOIR PLUS

http://cclin-sudest.chu-lyon.fr/ –  aller sur onglet « boites à outils ».

application-pdf Télécharger la version PDF