GRAND DÉBAT : Quel avenir pour la profession ?

La profession d’infirmier libéral fait face aujourd’hui, à de grands changements et à une vraie incertitude quant à son avenir (assistants médicaux, salariat dans les MSP, aide-soignante « plus », CPTS, etc).

Ces CPTS sont issues du plan de transformation du système de santé « ma santé 2022 » qui vise à décloisonner et réorganiser le système de soins. Leur objectif est d’aider les professionnels de santé à mieux structurer leurs relations et mieux se coordonner sur un territoire donné.

Mais, le rôle de l’infirmière libérale au sein des communautés n’est pas clairement défini. Si elles ne se mobilisent pas c’est tout l’avenir de la profession qui va être remis en question. Surtout lorsque l’on sait que l’URPS Infirmière PACA s’est vu refusé le label de structure ressource à l’accompagnement des projets sur le territoire.

L’URPS infirmière PACA accompagne pourtant des projets de CPTS et s’investit dans la réorganisation du système de soins en PACA.

L’AVENIR DES INFIRMIÈRES EST ENTRE NOS MAINS, IL SERA CE QUE NOUS EN FERONS !

Les CPTS sont l’occasion unique de mettre en lumière toutes nos compétences, notre rôle pivot, de démontrer à nos tutelles que nous faisons de la coordination, que nous connaissons les acteurs médico-sociaux et sociaux avec qui nous sommes déjà coordonnés, que nous transmettons les éléments essentiels de la prise en charge aux médecins, aux pharmaciens, que nous sommes dans l’éducation et la prévention, dans l’administration et la surveillance, dans la qualité et la sécurité des soins.

Pour les soins à domicile, les infirmières ont le savoir, le savoir-faire, le savoir être, les CPTS sont le faire savoir. Osons !

Vous faites au quotidien un lien permanent entre les patients, leurs entourages et le médecin, le pharmacien mais aussi avec les services d’aide à la personne, les services sociaux, prenez en considération toutes les composantes de votre patient : personnelle, sociale, comportementale, psychologique, êtes un recours précieux pour la personne soignée et son entourage… Pourtant tout ce travail indispensable, n’est ni vu, ni reconnu, et même il est considéré comme « normal ».

Les médecins sont les seuls prescripteurs pour toutes les autres professions médicales (infirmières, pharmaciens, Kinés, etc.), pour autant sans les autres, aucune prise en charge médicale et médico-sociale n’est possible. Le dire, le démontrer est une priorité, le Grand Débat National est l’occasion de l’exprimer.

Vous devez participez !

Lors du forum régional de l’infirmière libérale en PACA le 14 mars, ensemble nous ferons une liste de propositions, avec toutes vos participations et avec vos votes : c’est la voix de tous et de toutes que nous enverrons dans le thème “L’organisation de l’État et des services publics”.

 

Lucienne Claustres, présidente URPS infirmière PACA

 

Consulter le livre blanc