Prise en charge de l’Obésité

Pour accompagner vos patients souffrant d’obésité, votre URPS a élaboré une fiche pratique sur les spécificités de cette prise en charge.

> Télécharger la fiche “Obésité : accompagnement infirmier”

 

Indice de Masse Corporelle

  • Une personne dont l’IMC est supérieur ou égal à 30 est considérée obèse.
  • Une personne dont l’IMC est compris entre 25 et 30 est considérée en surpoids.
  • IMC = Poids (kg)/Taille(m2)

 

Causes et traitements

Les causes

  • Génétique
  • Alimentaire
  • Médicale
  • Sédentarité
  • Situation économique et sociale (consommation de produits transformés bon marché)
  • Microbiote (relation entre l’altération de la flore intestinale et l’obésité)
  • Marketing/publicités

Les traitements

  • Régime et éducation alimentaire (IDE ou diététicienne)
  • Activité sportive
  • Médicaments
  • Chirurgie
  • Ballon Elipse (sans chirurgie, sans anesthésie, résorbable)
  • Hypnose (ex : anneau gastrique virtuel)
  • Psychothérapie
  • Thermalisme

 

La Chirurgie en pratique

Conditions de prise en charge

  • Si IMC ≥ 40 ou si IMC ≥ 35 avec pathologie associée
  • Pas de troubles endocriniens non traités (diabète, thyroïde…)
  • Pas de maladie grave incompatible avec intervention
  • Psychologie stable
  • Avoir entre 18 et 65 ans
  • Toujours en 2ème intention
  • Prise en charge pluridisciplinaire
  • Patient informé avec recueil du consentement, bonne compréhension de la technique, adhésion au protocole

Contre-indications

  • Espérance de vie courte
  • Non-respect du parcours opératoire
  • Suivi médical impossible (non-compliance, éloignement géographique…)
  • Troubles psychologiques
  • Addictions
  • Toubles du comportement alimentaire
  • Coefficient de mastication insuffisant
  • Contre-indications médicales ou anesthésiques
  • Grossesse

Parcours préopératoire

  • S’étend sur une période d’environ 6 mois
  • Suivi psychologique et diététique
  • Echographie abdominale
  • Bilan préopératoire classique

Différentes techniques chirurgicales

Réduction taille estomac

  • Anneau
  • Sleeve

Malabsorption

  • Bypass
  • Switch duodénal

 

 

Suivi post-op

Intervention faite principalement en RAAC (Réhabilitation Améliorée Après Chirurgie). La chirurgie ambulatoire tend à se développer.

Soins

  • Pansements
  • Injections (anticoagulants, vitamines…)
  • Prises de sang

Surveillance

  • Résultats des bilans sanguins
  • Conseils et contrôle alimentaire
  • Contrôle du poids
  • Etat d’hydratation
  • Hypoglycémie
  • Vomissements
  • Tension et pouls
  • Selles
  • Etat psychologique
  • Douleur

Accompagnement à long terme pour éviter les ruptures de suivi et la rechute. 

Le suivi de ces patients entre pleinement dans le rôle de l’IDEL

Les compléments vitaminiques, le suivi psychologique et diététique, les bilans sanguins spécifiques, le gainage, certaines chirurgies esthétiques… ne sont généralement pas pris en charge par l’assurance maladie.

 

 

Prévention

Conseils alimentaires

  • Privilégier la cuisine « maison »
  • Eviter les aliments sucrés, gras ou transformés (plats préparés)
  • Boire de l’eau en quantité suffisante (éviter sodas, jus de fruits, alcool…)
  • Manger équilibré
  • Bien mastiquer
  • Manger assis et sans écrans : L’addiction aux écrans favorise le grignotage et la sédentarité
  • Eviter le grignotage

 Activité physique

  • Favoriser la marche
  • Eviter la voiture pour les petits trajets
  • Privilégier les escaliers
  • Encourager la pratique d’une activité sportive

 

Plus d’infos

> www.mangerbouger.fr

application-pdf Télécharger la version PDF